jeudi 9 novembre 2017

Les hommes creux

Il existe des hommes à l'apparence humaine et jusque là rien de plus naturel me direz-vous. Mais ce qui devient plus curieux, ce sont les hommes creux, ceux dont le corps se compose d'une enveloppe avec rien dedans. Prenez par exemple Bernard Arnault, le patron de LVMH, eh bien cet homme-là, malgré son aspect d'humain,  ne possède rien qui permet de le classer dans cette catégorie. Pas de cœur, pas de conscience, pas de sens civique donc pas de solidarité ou de charité envers ses semblables, même pas de fortune puisqu'elle se trouve dans les paradis fiscaux, alors que reste-t-il, sinon du vide, du vent, rien. Ces dissimulations de grandes fortunes font actuellement la une de l'information mais devant autant d'indécence, on invitait, pour faire sans doute bonne mesure, aujourd'hui sur France-Inter Véronique Fayet, présidente du secours catholique en France. Au cours de l'interview ,  elle nous expliquera que la France compte aujourd'hui neuf millions de pauvres dont trois millions d'enfants ce dont on ne s'étonne plus ! La France s'habitue paraît-il à cette situation, comme elle s'habitue sans doute à entendre que les riches, une minorité  devient de plus en plus riche alors qu'une majorité de pauvres devient de plus en plus pauvres. Vous me direz que le propos est facile et qu'il ne pouvait pas m'échapper, moi qui suis constamment à l'affût de ces iniquités criantes, certes, il n'empêche que le commun des mortels,  ne peut pas s'empêcher de mettre côte à côte ces deux informations sans mesurer l'énormité de l'injustice qui, lorsque vous en êtes informé, vous reste dans la tête comme une outrance, comme une provocation qui nourrit un sentiment grandissant de révolte. Mais ceci ne concerne pas les hommes creux, ceci concerne que les hommes normalement constitués.

jeudi 19 octobre 2017

Ridicule !

Décidément, le ridicule ne tue plus! Avez-vous entendu les commentaires des hauts responsables EDF qui prétendent encore que le parc des centrales nucléaires françaises est sûr! Selon eux on peut dormir sur nos deux oreilles...jusqu'au jour où on ne se réveillera pas! Dotés d'un aplomb peu commun, ils sont capables de vous nier l'évidence devant des preuves probantes, comme celles qui montrent Greenpeace en train de tirer un feu d'artifice dans l'enceinte de la centrale !
Pour ces gens-là, c'est une vue d'un l'esprit malveillant, c'est une hallucination! il y a pourtant de quoi trembler quand on pense aux conséquences d'un avion , lui aussi malveillant, qui s'écraserait sur une centrale et tout particulièrement là où se trouve les déchets les plus dangereux et les moins protégés.
Mais soit rassuré bon  peuple puisqu'on te dit que tu n'as rien à craindre et que si quelque chose devait se produire, le ridicule nous concernant ne pourrait alors plus nous atteindre.  C'est bien pour cela que nous ne le craignons pas.

vendredi 13 octobre 2017

Nourrir ou détruire ?

Une fois de plus on met en cause les nuisances agricoles avec les produits phytosanitaires utilisés en abondance sans la moindre réflexion, sans le moindre scrupule, la motivation restant celle du fric, toujours du fric. Une abondance telle, que la terre est saturée et qu'on peut se demander quels sont les effets bénéfiques  de cette surproduction pour l'humanité.
         Ce matin, un agriculteur s'étonnait sur France-Inter de cette soudaine fixation faite sur le glyphosate alors qu'il existe, selon lui, bien d'autres réjouissances du genre, encore plus dangereuses mais dont on ne parle pas et dont personnellement il ne se soucie pas d'être détenteur. Sans doute, mais il faut bien commencer par un bout si on veut mettre un terme à cette prolifération de cancers qu'on recense, hélas, de plus en plus fréquemment dans nos campagnes, là où  ces produits sont diffusés amplement. Beaucoup de gens sont aujourd'hui convaincus qu'il y a bien une relation de cause à effet. Cependant, ce même agriculteur qui affirmait posséder cette panoplie de produits, nous assurait que leur utilisation n'avait jamais posé de problème pour lui, à condition bien sûr de se munit d'un masque et de l'équipement adéquats lors de la pulvérisation... Tant pis pour les voisins soumis à ces diffusions, tant pis pour les consommateurs qui, infailliblement retrouve le glyphosate dans leur alimentation. Il vous suffira de vous mettre en apnée pendant les traitements!!
             Si cette manière de considérer la situation est d'une extrême bêtise, elle est cependant révélatrice d'un égoïsme sans nom. Mais comme dise les agriculteurs en général pour argumenter leur incivisme environnemental: " Il faut bien qu'on nourrisse les hommes". Mais n'essayez pas d'attendrir l'opinion en vous attribuant des vertus que vous n'avez pas. Certes, si la noblesse de votre rôle est de nourrir les hommes, elle n'est pas de les faire mourir.
                    Personnellement, j'avais beaucoup d'admiration, voire même d'affection pour ce monde paysan qui me fascinait par l'intelligence de son travail, par son respect de la nature, par sa sagesse, par sa contribution à l'entretien des paysages. Depuis, le lucre a tout détruit.
     

lundi 9 octobre 2017

la révolte me booste

On a beau jouer les indifférents, vient un moment où la révolte contenue trop longtemps doit exploser et je me rends compte aujourd'hui qu'un blog, sans doute jamais lu par les autres, a quand même une vertu, celle de permettre la décompression. Il est vrai qu'à l'issue de ma prose, j'éprouve un réel soulagement. Alors, pourquoi m'en priver?  J'avais pourtant décidé de  renoncer et de continuer à mépriser ce monde de rien par mon silence. Mais voilà, aujourd'hui ma révolte est trop forte alors j'explose! Vous pourrez remarquer l'éclectisme de mes griefs qui s'adressent aussi bien aux hommes politiques qu'aux journalistes qu'aux administrations, pour des considérations  nationales ou simplement locales bref, à plein de choses qui peuvent justifier en toute objectivité, la colère du quidam.

C'est ainsi que je viens de constater que la bêtise humaine n'avait pas de limite à la direction des routes, qu'on appelait autrefois DDE. Dans mon canton, plutôt défavorisé 
dans ce domaine au regard des autres départements et plus localement des autres cantons, on possédait une route large et dotée d'un enrobage moderne comme on en trouve généralement partout aujourd'hui. Cette route, unique dans notre canton offrait un roulement agréable et une matérialisation centrale mais, fait également unique, latérale ce qui, par temps de brouillard facilite largement la conduite. Or, la direction des instances qui ont en charge le bon entretien de nos routes, ont décidé de gravillonner cette voie qui ne comportait cependant aucun défaut de roulement!?
Si vraiment la DDE possédait un stock de gravillons à écouler, il aurait été sans doute plus judicieux de l'utiliser sur d'autres voies qui elles, en auraient bien besoin! Alors, le quidam que je suis et aussi l'usager de la route trouve qu'on gaspille les fonds publics avec une indécente légèreté et qu'il serait enfin bon qu'on arrête ce gaspillage en procédant à un sérieux redressement de gestion dans cette administration. Actuellement, le pont de la Charité-sur-Loire est en réfection et donc coupé à la circulation pour les camions. Des déviations ont été mises en place pour la circonstance  et je me demande pour l'automobiliste qui n'est pas de la région, comment il arrive à se retrouver dans cet imbroglio de panneaux indiquant les déviations à emprunter. On a l'impression que la mise en place s'est faite au moyen d'un camion qui a déversé les panneaux et que ceux-ci sont restés  en vrac sur le bord de la route donnant des indications , comble  de l'ineptie, parfois contradictoires!! Bref, il y aurait encore beaucoup à dire sur les véhicules de la DDE qui se traînent lamentablement sur les routes, histoire de tuer le temps, et qui arborent un magnifique clignotant "PATROUILLE"... Evidemment, cette information n'a pas plus de sens que tout le reste, mais ce qui devient exaspérant, c'est que cette inefficacité, cette inertie non dissimulée se poursuit sans aucune pudeur sous le regard du contribuable qui continue par ses impôts de financer ce genre d'inactivité. Alors, arrêtons les frais et remettons ce monde-là au travail!!

Macron ne m'a jamais séduit et comme beaucoup de Français, je n'ai pas voté pour lui, mais contre Marine le Pen. Il ne faudrait donc pas qu'il s'imagine faire l'unanimité dans l'opinion, alors qu'il démolit nos régimes sociaux, qu'il méprise le monde ouvrier avec cette condescendance de "col blanc" et qu'il semble faire preuve d'un autoritarisme remarqué. Avec sa tête de premier de la classe et d'enfant gâté, je n'éprouve aucune sympathie pour ce type mais vous me direz que je suis en train de commettre un délit de faciès ?  Peut-être, mais vous verrez qu'après les ordonnances, il nous réserve d'autres réjouissances. Finalement, l'augmentation de la CSG, la suppression de l'ISF, ne sont qu'une mise en bouche. Encore un délit de faciès, mais que voulez-vous, je n'aime pas la froideur de ses yeux bleus ou peut-être gris d'ailleurs, je n'aime pas ses sourires bienveillants ou moqueurs, allez savoir ? Enfin je n'aime vraiment pas sa manière de qualifier le monde du travail. On prétend qu'il s'agit là d'une maladresse, moi je pense qu'il s'agit tout simplement d'un sursaut de sincérité qui aura au moins le mérite d'être très révélateur !

Concernant ORANGE, dans un autre registre , je trouve leur prestations déplorables et exorbitantes ! Est-il besoin d'en dire davantage...

Et puis, il y a les journalistes. Ils sont exaspérants par leur médiocrité. Actuellement, lorsqu'ils reçoivent un homme politique, qu'il soit de droite ou de gauche, ils ne pratiquent plus d'interviews mais des interrogatoires, toujours à l'affût de la petite phrase qui pourrait déclencher la polémique. Ils posent des questions sans même attendre les réponses, ils suivent un fil rouge conditionné par l'impératif des horaires !!
Heureusement, il y a encore quelques bons journalistes d'investigation, des vrais ceux-là, qui prennent le temps d'écouter l'interviewé plutôt que de s'écouter, eux. Enfin, une autre catégorie qui se prétend journaliste mais qui n'est que présentateur des journaux télévisés et qui trouve le moyen de s'exprimer parfois dans un Français douteux. 

Enfin, la Poste, une administration qui n'est pas mal non plus dans le domaine de la communication. Plutôt que d'embaucher du personnel, plutôt que de le payer correctement, la Poste nous informe à grands coups de messages médiatiques et onéreux qu'elle offre un service extraordinaire destiné aux personnes isolées, notamment dans nos campagnes. On insiste bien sur le caractère humain de la démarche mais on oublie de dire que ce service  est payant !! Je voudrais rappeler à la Poste, que le personnel intelligent et humain, lui, n'a pas attendu ce que la Poste semble prendre pour une innovation, que depuis fort longtemps, pour les personnes âgées et isolées, les facteurs avaient la complaisance d'apporter en même temps que le courrier, un médicament par exemple, ou un pain, bref, rendaient un service qui lui, était gratuit. A l'époque, on appelait cela du civisme, de la convivialité. Les temps changent...

Eh bien, vous savez quoi maintenant ? Je me sens beaucoup mieux !! Mon blog n'est malheureusement pas lu, mais si par hasard vous tombez dessus, alors n'hésitez pas à le diffuser à votre entourage. J'assume totalement la responsabilité de mes propos. Merci







  































































































































































































































































































































































































































































































jeudi 10 août 2017

Depuis l'année dernière, j'avais délaissé mon blog et là, je m'aperçois que des progrès considérables ont été réalisés pour son accès, pour sa présentation, pour les fonctions faciles d'utilisation.
Bravo Google.
Pierre Delval
J'aimerais avoir cet engouement d'autrefois, j'aimerais me révolter à propos de tout et de rien, j'aimerais balancer des mots qui ne sont finalement que ma vérité, mais je suis tellement désabusé, à propos de tout que je n'arrive même plus à me faire plaisir de cette manière. D'où un silence qui se prolonge. Actuellement, je nourris une véritable passion pour les animaux et plus je les observe, plus je les connais et moins j'aime les hommes. Peut-être un phénomène de l'âge?

vendredi 14 octobre 2016

Nobel et ritournelle

Pourvu que l'attribution du prix Nobel de littérature à Bob Dylan ne créé pas un précédent. Il ne faudrait pas  que ce mélange des genres donne des idées à Johnny Hallyday pour postuler à l'Académie Française !
        Ceci dit, j'aime bien Bob Dylan mais je me pose quand même la question de savoir s'il existe encore de grands auteurs littéraires ...?
Il est vrai aussi que des chanteurs comme Brel ou Brassens mériteraient bien cette distinction.