samedi 2 juin 2018

Les dernières nouvelles...

On nous annonce aujourd'hui la fin du remboursement des médicaments et autres génériques anti-Alzheimer. Pour reprendre les termes exacts du journal, on estime que ces médicaments sont jugés insuffisamment efficaces et même potentiellement risqués.
Remboursés à hauteur de 15% par la sécurité sociale, à compter du 1er août prochain, cette suppression permettra une économie non négligeable. Bien que la ministre de la santé prétende que cette décision n'intervient pas pour des raisons budgétaires mais très honnêtement dans un souci de santé publique, on précise quand même qu'en 2015  le coût de ces remboursements s'élevaient à la somme de 90 millions d'euros!
      Alors madame la ministre, pourquoi ne pas supprimer tout simplement la vente de ces médicaments  si leur efficacité est douteuse et parfois même dangereuse? En voilà une mesure de santé publique sans ambiguïté et qui, pour le coup, éviterait tout danger pour les patients et toute confusion dans l'esprit du contribuable?
     Mais je pense une fois de plus que de puissants lobbys pharmaceutiques pèsent discrètement mais puissamment sur vos décisions...J'écoutais justement aujourd'hui une émission radiophonique qui nous dévoilait toutes les manipulations des lobbyistes, sans scrupules et sans état d'âme selon leur propre aveu. Des manipulations d'influence visant à faire accepter au grand public des mesures difficiles; Si bien qu'on se demande si aujourd'hui, les décisions politiques sont bien prises dans l'hémicycle!
 

vendredi 1 juin 2018

Les Agricul..tueurs

Invité ce matin 29 mai 2018 par Léa Salamé et Nicolas Demorand, le député européen Yannick Jadot exprimait toute sa déception et toute son inquiétude sur le comportement de l'assemblée nationale au sujet du glyphosate et de la catastrophe que ce produit engendre sur la santé, sur les insectes, sur notre environnement, bref sur la biodiversité.Il faut croire que les lobbys comme Monsanto, la malbouffe, la grande distribution ou la FNSEA, ont plus d'importance aux yeux de sa majesté Macron, que les problèmes de santé publique.
     Alors que l'utilisation des pesticides est unanimement reconnue comme une activité cancérigène, alors qu'on sait aujourd'hui que 80% des insectes ont déjà disparu de notre planète en seulement 30 ans, alors qu'on recense quotidiennement des cancers affectant les agriculteurs et notamment ceux utilisateurs de ces produits, alors que les abeilles meurent à une telle cadence que bientôt la pollinisation ne sera plus assurée, le ministre de l'agriculture qui tient à son poste, considère ces craintes comme non fondées avec une inconséquence mais aussi une ignorance inimaginables! Et tout cela avec la bénédiction de la FNSEA qu'il ne faut surtout pas contrarier et qui se préoccupe davantage du productivisme et de ses profits au mépris de la santé des consommateurs. Il serait quand même grand temps d'arrêter l'hypocrisie et de dire à ces distributeurs de mort que les consommateurs ont vraiment marre, non seulement de se faire empoisonner mais de vivre dans un environnement dévasté. Et qu'on ne vienne pas nous dire qu'il faut bien nourrir le monde en manière d'excuse surtout quand on sait qu'une moitié crève de faim! Nourrir le monde certes, mais pas le tuer!!
     Dans ce monde-là comme dans bien d'autres, il y a les bons et les mauvais et comme toujours les plus mauvais sont souvent les plus forts. Les inégalités existent aussi dans cette catégorie socioprofessionnelle. Les agri-cultueurs perçoivent des aides publiques pour neuf milliard chaque année, alors qu'ils arrêtent de gémir. Parce que les paysans honnêtes, ceux qui ne disent jamais rien, ceux qui aiment leur travail et qui essaient de le faire bien avec le souci d'en vivre et de produire de la qualité,, ceux-là ne touchent que des miettes. Eux souffrent réellement et désespèrent devant l'injustice qui leur est faite et l'indifférence qu'on leur témoigne. Surtout, ne faites pas l'amalgame et ne confondez pas ces petits paysans avec les gros agricul-tueurs beaucerons qui s'apparentent bien davantage à des industriels qu'à des travailleurs de la terre. Ceux-là ne se posent pas de question sur les méfaits des pesticides, sans scrupule, ils visent le profit, indifférents à l'éthique de leur activité. A ce propos d'ailleurs, je les appelle des agricul'tueurs plutôt que des agriculteurs, d'où l'intitulé de mon propos. Je pense que l'ajout d'une voyelle rétablit une triste réalité...
     En écoutant Léa Salamé et Nicolas Demorand interviewé Yannick Jadot, je fulminais devant la médiocrité affligeante et hélas, habituelle, de ces personnages qui se targuent d'être journalistes. Comme d'habitude, ils posent les questions sans attendre les réponses, toujours à la recherche d'une possible polémique et toujours préoccupés par le temps qui passe. Sur ce sujet précis, on avait l'impression qu'eux-mêmes, non pas en qualité de journalistes mais simplement en tant qu'individus, devant un sujet aussi grave, ne se sentaient pas concernés. Comme généralement avec les invités  peu favorables au gouvernement, ils restèrent très dubitatifs sur les propos alarmistes de Yannick Jadot, alors qu'ils exprimèrent bien des complaisances et des tolérances à l'égard de la politique  actuelle. Si Macron met en place des réformes qui l'arrangent, il néglige bien volontiers celles, cependant urgentes, sur l'écologie et notre cadre de vie avec la bénédiction des médias.
     Oui, décidément, il y a des matins comme cela où le monde vous semble tellement stupide, tellement indifférent, qu'on ne souhaite  qu'une chose, éteindre la radio.
 

mercredi 16 mai 2018

La honte israëlienne

Comment aurait-on  pu imaginer que les victimes d'hier deviennent les bourreaux d'aujourd'hui. Ce qui vient de se passer en Israël n'est rien d'autre qu'un assassinat, un de plus commis sur le peuple palestinien. Les femmes, les enfants, les civils tirés comme des lapins, c'est tout simplement la honte d'Israël, c'est un crime, c'est l'accusation que devrait porter la communauté internationale à l'égard de Benyamin Netanyahou. Comme il est déplorable de constater que les religions, qu'on le veuille ou non, sont depuis la nuit des temps vecteurs d'atrocités . Même si en apparence on invoque des stratégies économiques, des arguments géopolitiques, le fondement originel des conflits demeure quand même toujours les religions.
     Pour l'heure, on dénombre plus de cinquante morts chez les Palestiniens alors que chez les Israéliens, aucune victime n'est à déplorer. Contrairement à ce qu'affirment les diplomates israéliens sur le sujet, on peut se demander, dans ces conditions, de quel côté sont les fusils! Israël est dirigé par la droite la plus détestable qui soit et je n'arrive toujours pas pour ma part à comprendre l'impunité totale dont ce pays bénéficie. L'holocauste ne peut pas tout excuser. Quelles sont donc les raisons de cette inertie
alors qu'on s'émeut parfois pour bien moins que cela? Comment peut-on endurer cette colonisation autoritaire des terres palestiniennes, comment peut-on tolérer qu'un médecin norvégien soit interdit à vie de séjour dans la bande de Gaza occupée par les forces israéliennes? Au nom de quelle légitimité Israël s'arroge de tels droits?
     Qu'attend-on pour fermer toutes les ambassades israéliennes  et renvoyer les diplomates  chez eux en signe de protestation, qu'attend-on pour boycotter les produits israéliens, qu'attend-on pour faire un blocus économique  ?  

dimanche 13 mai 2018

"Rien n'est fait mais tout est quasiment certain..."

Après avoir judicieusement préparé l'opinion à l'annonce d'un stockage de déchets nucléaires hautement radioactifs à Belleville, voilà qu'aujourd'hui, Nicolas Hulot, ministre de l'environnement, prétend que rien n'est encore arrêté par EDF sur le choix du site.
     A  défaut d'arrêter un choix, commencez donc par arrêter les centrales nucléaires et d'une manière plus générale, d'arrêter de prendre les citoyens pour des billes Mr. Hulot. Macron a trouvé la solution. Votre personnalité et votre renommée dans la société française auraient pu gêner un gouvernement qui n'a pas trop la fibre écologique, alors la meilleure façon de désamorcer ce danger c'était bien de vous proposer le poste au sein du gouvernement. Une manœuvre idéale pour édulcorer vos propos sur l'écologie et ses impacts économiques. Bref, vous êtes comme les autres, plus sensibles à l'argent qu'à la pureté des belles idées et comme les autres, vos convictions n'y résistent pas. De ce point de vue, il n'y a pas de surprise mais ce qui est exaspérant, c'est cette hypocrisie dans le discours, cette propension à vouloir nous laisser imaginer des hypothèses sur le sujet du nucléaire alors que vous savez depuis longtemps et de manière certaine que ces déchets seront bien entreposés à Belleville, près de la Loire, près des vignobles. Vous savez, la médiocrité de la morale politique nous a appris depuis fort longtemps à ne plus être des naïfs.

Simple comme un clic d'ordinateur

Le ministre "d'en marche" défend la réforme sur le prélèvement à la source qui aura lieu à compter du 01/01/2019. Après avoir lu l'article à ce sujet dans le journal local, je trouve que ce "Monsieur réponse à tout", globalise et simplifie à l'extrême cette réforme au point de l'expliquer comme un progrès d'une merveilleuse évidence. Après quelques énumérations de statistiques, après quelques estimations fondées sans doute sur de savantes approximations à la manière péremptoire du spécialiste de ces hautes sphères de technicité, tout est dit, rien ne souffre l'objection, circulez il n'y a rien à voir! Cependant, Monsieur Darmarin est bien moins précis dans le détail et il ne nous explique pas comment la régularisation se fera entre la réalité de l'impôt dû et la totalité des prélèvements effectués à la source. Il n'explique pas davantage comment et quand seront modifiés les taux de prélèvement pour des salariés ou des retraités dont les revenus changent en cours d'année. Il n'explique pas non plus comment sont déterminés ces taux de prélèvement. Alors qu'aujourd'hui nous vivons dans un monde de précarité où du jour au lendemain, vous pouvez vous retrouver sans emploi, où la situation de votre foyer fiscal est fréquemment remise en cause, comment va se dérouler la procédure face à ces aléas? Une mouvance à laquelle il faudra être très attentif pour cerner la réalité au plus près et obtenir une corrélation entre le prélèvement à la source et la réalité de l'impôt.
      Outre cette remarque, je trouve Mr; Darmarin bien léger à l'égard des employeurs et des organismes payeurs qui, eux, ne verrons sûrement pas la prétendue facilité du même œil. Je pense en effet, que cette mesure va accroître le travail administratif des entreprises et nécessiter un personnel supplémentaire. Encore une façon de décharger l'Etat de ses responsabilités et d'effectuer un transfert de charges vers le privé. On s'aperçoit au cours du temps que Macron démolit progressivement toutes les structures de notre vie sociale en les modifiant sans les changer fondamentalement. Je veux dire qu'en somme, il n'apporte rien à la société, sinon le fait de désengager l'Etat de ses fonctions. On peut aussi considérer que ce désengagement est une atteinte à notre démocratie et à la justice. Alors, en finalité, quoi de neuf Mr. le président, en dehors de vos discours démagogiques?

mardi 27 février 2018

brutalité et déontologie

Le démantèlement des services publics auquel on assiste devient préoccupant à plusieurs titres.  D'abord les méthodes du gouvernement actuel qui laissent à penser que si la France fut une république démocratique dans des temps déjà lointains, puis une monarchie républicaine plus récemment et encore aujourd'hui, on peut se demander si elle ne va pas devenir un Etat totalitaire, tout au moins autoritaire. En effet, l'usage des ordonnances pour faire passer des textes qui ne font sans doute pas l'unanimité ne se réfère pas vraiment à des méthodes démocratiques. Actuellement on assiste à une volonté de tout bouleverser sous prétexte que tout ira mieux par la suite!  Mais être élu, monsieur Macron, ce n'est pas se faire plaisir, c'est respecter le souhait du peuple selon l'unanimité sur des sujets de société urgents et qu'il souhaite traiter. Si le peuple vous a élu, ce n'est pas pour faire n'importe quoi et aujourd'hui c'est exactement ce qui se passe. Votre politique aboutit à l'inégalité des territoires, à l'inégalité des citoyens. La réforme de la CSG pour combler les générosités faites aux plus riches et pour mettre dans un état de précarité ceux qui s'y trouvent déjà, réformer brutalement la SNCF en supprimant les petites lignes, fermer les écoles, les maternités en province, transférer des services hospitaliers, concentrer les services sociaux et la justice pour confisquer une proximité juste et égalitaire, charger les régions de responsabilités financières en supprimant dans le même temps les moyens qui leur permettaient de maintenir une économie, voilà l'action dont vous êtes responsable. Il faut arrêter de parler en terme de rentabilité, les services publics ne sont pas faits pour gagner de l'argent, les services publics doivent être financés par nos impôts, à condition bien évidemment que les agents d'Etat  soient efficaces et en assurent le bon fonctionnement. Et de cela, de cela seulement vous êtes chargé d'en vérifier l'efficacité.
Pour prendre un exemple d'actualité aujourd'hui, vous déplorez le manque de fréquentation de certaines lignes  SNCF mais vous posez-vous la question de savoir pourquoi? Simplement parce que la démographie concentrationnaire à laquelle vous vous employez, aboutit à une pénurie de trains dans les villes surpeuplées et à un excès de ces moyens dans les déserts que vous fabriquez. Indéniablement, vous êtes un citadin qui ignore tout de la campagne qui la méprise peut-être même, mais la France, ce n'est pas que Paris. Vous ne détenez pas la juste pensée comme votre attitude semble le laisser croire. Le fait de changer les choses ne les rend pas nécessairement meilleures. 

mardi 13 février 2018

Le berry, la poubelle la plus belle...

Faut-il que je dise ici toute ma colère devant les procédés sournois  d'EDF et du gouvernement actuel qui prétend ne pas être au courant de ce qui se prépare depuis longtemps!? On est en train de nous concocter une société dont je ne verrai probablement rien et c'est tant mieux pour moi, mais les enfants, vos enfants, quel héritage  leur laisserons-nous!? On nous tracasse tellement aujourd'hui, que je finis par comprendre et excuser toutes les révoltes de cette terre, toutes ces révoltes régionales qui n'ont pas envie qu'on s'occupe de leur destin. Laissez-nous tranquille vivre!!
Je vous communique un lien pour un site que je vous conseille d'aller voir. Pas rassurante l'information. Mais que Macron avec son regard inexpressif et tous ces politicards de gauche ou de droite ou du centre  sachent bien que malgré mon grand âge, je me battrai pour éviter cela.
Voici le lien à consulter:
https://reporterre.net/EXCLUSIF-EDF-veut-construire-une-piscine-geante-de-dechets-nucleaires-a